Une économie “bio, locale et sociale” dans le Pays de Redon

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Verger Louesnaie Redim
David Coleno s’est installé fin 2020, à Peillac, dans le Pays de Redon. Il participe cette année à la Semaine du Tourisme Economique et des Savoir-faire. DR David Coleno

Par Charles Menguy

“Du Pays de Redon, j’avais l’image des crues”, sourit David Coleno, des Vergers de la Louesnaie. “Avant de venir m’installer, j’en avais la représentation d’un pays d’eau, bordé par les grandes rivières.” Son installation remonte à décembre 2020. Depuis, l’agriculteur a découvert un territoire au “fort dynamisme bio et local avec des acteurs très investis dans la vie sociale”. Ce participant à la première édition de la Semaine du Tourisme Economique et des Savoir-faire de Bretagne en est la preuve. Il a rejoint le Relais Paysan qui réunit onze fermes paysannes installées dans la vallée de l’Arz et de l’Oust et engagées pour une agriculture bio.

“Un patrimoine extraordinaire”

Apolline Martel gère l’exploitation agricole Gaec de Guimbert, à Bains-sur-Oust, avec son père, Bruno. Comme son grand-père et son arrière-grand-père avant elle. La transmission de cette passion pour la terre comble Bruno Martel. “C’est un patrimoine extraordinaire”, assure celui qui ne quitterait cet endroit pour rien au monde. “Le Pays de Redon est extrêmement diversifié avec des richesses méconnues. Cela vaut aussi bien pour l’environnement, avec ses eaux, son calme, sa ville et ses villages, que pour la vie économique. Il existe toutes les tailles d’entreprises dans de multiples secteurs, de l’artisanat à l’agriculture.”

Gaec Les Ecureuils Ferme du Val 2
A la ferme Les Ecureuils, le bien-être animal est une priorité. DR Les Ecureuils
IMG 0342
La ferme de La Pihaudaie est l’héritière du savoir-faire des anciens associée au goût pour le travail bien fait. DR La Pihaudaie

 

Ce goût pour le territoire se traduit aussi par un engagement fort. La ferme laitière d’Apolline et Bruno fait partie de la coopérative Les 300 laitiers bio, qui s’investie pour le respect de la nature et le bien-être animal. Une valeur retrouvée dans la ferme Gaec Les Ecureuils, à Allaire, tenue par Anne et Stéphane. Tous deux se sont lancés dans ce projet avec l’amour du bio et du respect des animaux. Leurs poules sont nourries aux céréales, bénéficient de soins aux huiles essentielles et les œufs sont triés à la main. Laurence et Jean-Marc Even, de la ferme de La Pihaudaie, tous deux à l’initiative du Relais Paysan, partagent cet amour du bon produit et du savoir-faire avec leur pain cuit dans un four à bois.

“En m’installant ici, j’ai été surprise de découvrir tous les circuits courts et les initiatives sur le développement durable”

“Je ne connaissais pas le Pays de Redon avant de m’y installer, il y a quatre ans”, explique Ophélie Dubosq, de la conserverie Les Petits Pot’s. “J’ai été surprise de découvrir tous les circuits courts et les initiatives sur le développement durable”. Sa petite entreprise s’inscrit justement dans cette phase. Elle propose, dans un concept inédit, de transformer les fruits et légumes des particuliers en conserve. Une initiative qui a autant pour objectif de limiter le gaspillage que de participer aux circuits courts redonnais.

 

“Il y a plein d’initiatives à accompagner”

Odysseo, espace de travail partagé
Odysseo est un espace de coworking installé dans le centre de Redon, pour le plus grand plaisir des entreprises et entrepeneurs. © C.Guillou

Il y a deux ans, en novembre 2019, Adeline Hachet et Vincent Hemery ont crée Odysseo, un espace de coworking, en plein cœur de Redon et à proximité de la gare. Une preuve de l’engouement économique et des initiatives entrepreneuriales dans la région. “Il y avait une demande et un besoin d’ouvrir un espace partagé”, soutient Adeline Hachet, fondatrice mais aussi utilisatrice du lieu. “Il y a plein d’initiatives sur le territoire et il faut pouvoir les accompagner”. Dans ces locaux, rue Saint-Cowoïon, jusqu’à 30 personnes peuvent travailler en simultanée dans l’open space. Des salles de réunion sont aussi mises à disposition ainsi que neuf bureaux. Leur présence est révélatrice du dynamise entrepreneurial du territoire.

Autre preuve de la vitalité du territoire, TGSO, un bureau d’études et ingénierie à la pointe en matière de signalisation ferroviaire et installé à Sainte-Marie, entre dans sa trentième année d’existence. Actuellement, une cinquantaine de collaboratrices et collaborateurs travaillent au sein de l’entreprise, aux côtés de la SNCF et de ses prestataires.

 

Une “sensibilité” à l’économie sociale et solidaire

Tri des metaux @Sylvie LEGOUPI
TEZEA participe à l’inclusion des chômeurs de longue durée. @Sylvie LEGOUPI

L’économie redonnaise rime avec solidarité. TEZEA, installée à Pipriac, a été créée dans le cadre de l’expérimentation “Territoire zéro chômeur de longue durée” et accompagne des personnes privées d’emploi avec, comme objectif, de leur proposer un CDI. Cette vocation à inclure chacun est aussi vive au sein de ESAT Utopi. Cette structure, implantée à Redon, accompagne depuis près de 50 ans des personnes en situation de handicap dans leur activité professionnelle. “A l’origine, lorsque l’ESAT a été crée en 1972, huit personnes étaient accueillies. Désormais, elles sont 170”, rappelle Georges Hocquet, chef de service. En un demi-siècle, des liens forts se sont tissées et l’entreprise fait partie de l’identité et du paysage redonnais. Elle a permis à de nombreuses personnes de rester sur le territoire familial en leur apportant un travail. Une belle aventure renforcée par les spécificités du Pays de Redon. “Beaucoup de réseaux, des gens investis et une sensibilité à l’économie sociale et solidaire”, détaille Georges Hocquet.

Laurence Even résume le mieux l’identité et la force du territoire par ces mots : “Nous ne nous sommes pas installés là par hasard”, explique-t-elle en rappelant la diversité du territoire avec un fil conducteur, “des communes vivantes et solidaires”. Et les entreprises qui font vivre ce territoire sont à découvrir lors de la Semaine du Tourisme Economique et des savoir-faire, du 25 au 31 octobre. Une occasion unique de découvrir les coulisses de multiples savoir-faire et le labeur des femmes et des hommes qui ont à cœur de faire vivre leur territoire.

Ces articles peuvent vous intéresser :

La cidrerie de l’Apothicaire

Une cidrerie aux méthodes naturelles La cidrerie et distillerie de l’Apothicaire est située sur la commune de Clohars-Carnoët, près du moulin de